Portrait et parcours de Philippe Crochet et son épouse Annie Guiraud

Portrait et parcours de Philippe Crochet et son épouse Annie Guiraud

Il existe sur notre planète des lieux extraordinaires que l'imagination la plus féconde ne saurait concevoir. Mais la nature les a bien défendus et y accéder constitue généralement un réel privilège. C'est tout particulièrement le cas du monde souterrain qui recèle des merveilles dont les grottes aménagées ne révèlent qu'une partie.

C'est sur la base de ce constat que Philippe Crochet, dès ses premières explorations spéléologiques, a choisi d'amener avec lui un appareil photo pour témoigner de ces beautés et les partager grâce au pouvoir de l'image.

Par la suite, cette passion l'a amené à rechercher à la surface du monde les paysages minéraux les plus insolites, dans les déserts, les montagnes et les volcans les plus reculés.

Tous ses périples sont partagés avec Annie Guiraud, son épouse, qui contribue pour une large part à la réalisation des photos.

Philippe Crochet a commencé à pratiquer la spéléologie en 1970. Il s'est orienté rapidement vers la photographie souterraine et a fondé en 1974 un club axé sur cette activité, le Groupe des Amateurs de Gouffres.

Parallèlement, sa passion du monde souterrain l'a poussé à effectuer des études d'hydrogéologie à l'Université de Montpellier d'où il est sorti en 1983 avec un diplôme de Docteur Ingénieur.

Peu à peu, ses activités se sont diversifiées et ouvertes sur d'autres sports de nature (montagne, canyoning) ainsi que sur de nombreux voyages à l'étranger qui sont venus élargir les thèmes de ses photos.

Il reste toutefois fidèle à sa passion première et il continue à aller régulièrement sous terre pour ramener de nouveaux clichés, en donnant la priorité ces dernières années aux cavités de pays lointains (tubes de lave d'Hawaï et d'Islande, karsts tropicaux de Cuba, Laos et Bornéo).

Annie Guiraud est venue à la spéléologie et aux sports de nature plus tard, sous l'influence de Philippe. Sa motivation est plus esthétique que sportive. Elle prend ainsi part à toutes les séances photos, qu'elles se déroulent sous terre ou bien au milieu de quelque désert lointain, le plus souvent dans le rôle de modèle. C'est elle la minuscule silhouette habillée de rouge pendue au bout d'une corde ou se détachant au sommet de la montagne, élément humain dans le paysage.

Par ailleurs, Philippe et Annie ont réalisé ensemble plusieurs montages audiovisuels visant à partager leur passion au travers de courtes fictions illustrées par leurs photos. Ils les présentent régulièrement au cours de conférences. Ils ont également écrit plusieurs articles dans diverses revues ayant trait à la spéléologie, la technique photographique ou la nature.

Philippe Crochet travaille actuellement au sein d'une société d'ingénierie privée (ANTEA) où il s'occupe d'études concernant l'exploitation et la protection des ressources en eau souterraine. Annie Guiraud enseigne l'anglais en collège.