Portrait et parcours de Philippe Crochet et son épouse Annie Guiraud

Portrait et parcours de Philippe Crochet et son épouse Annie Guiraud

 

 Philippe Crochet a commencé à pratiquer la spéléologie en 1970 dès l’âge de 16 ans. Déjà très intéressé par la photographie et ses aspects techniques, il a aussitôt eu comme objectif de ramener des images du monde souterrain afin de faire connaître à ses proches les beautés de ce milieu si particulier et méconnu. C’est également le contact avec la Terre et l’Eau qui l’a poussé à faire des études d’hydrogéologie à l’Université de Montpellier, jusqu’à l’obtention d’un diplôme de Docteur Ingénieur. C’est ce métier qu’il a exercé au Bureau de Recherche Géologique et Minière, puis à ANTEA jusqu’à sa retraite récente en 2018. Lorsqu’il a rencontré Annie Guiraud en 1980, celle-ci, devenue par la suite son épouse, a pleinement adhéré à sa fascination pour les paysages minéraux et le monde souterrain. Philippe est toujours derrière l'appareil tandis qu'Annie joue à la fois le rôle de modèle et d’assistante. Leur travail est ainsi le fruit d'une complémentarité et d'une complicité. Ils essaient à travers leurs clichés de mettent en exergue la beauté du monde souterrain plutôt que l’aspect plus sportif de la spéléologie. La petite silhouette rouge d’Annie, très souvent présente sur les photos aussi bien à l'extérieur que sous terre, est devenue un leitmotiv qui rappelle l’humilité que doit avoir l’homme face à la Nature.

Au cours des années, Philippe et Annie ont progressivement élargi leur champ d’action grâce aux contacts avec des spéléologues étrangers rencontrés lors des congrès internationaux qu’ils fréquentent régulièrement et surtout après avoir organisé en 2011 en France les premières Rencontres internationales des photographes du monde souterrain. La dernière décade a ainsi été principalement consacrée à voyager dans le monde entier, invités par des amis désireux de leur faire connaître les plus belles cavités de leur pays. S’estimant privilégiés d’avoir accès à toutes ces merveilles, leur motivation principale est de partager les expériences vécues et les paysages souterrains qu'ils découvrent au cours des explorations. Leurs clichés combinent ainsi un aspect illustratif et un côté plus artistique grâce à l’usage des contre-jours qui confèrent aux images à la fois brillance et mystère. Donner à voir et faire rêver, voilà le but recherché.

Les photographies de Philippe et Annie ont illustré depuis 1983 de nombreux livres, magazines ou calendriers. Au total, c'est plus de 1000 clichés différents qui ont ainsi été publiés. Ils sont par ailleurs les auteurs de deux ouvrages de photographies : "L'Ouest américain - Terre mythique" (2015) et "Clamouse, merveille naturelle des gorges de l'Hérault. Regard d'un photographe" (2018). Ils ont également réalisé une vingtaine de montages audiovisuels sur le monde souterrain, les déserts et les volcans, qu’ils présentent au cours de conférences. . Ces courtes fictions illustrées par leurs photos sont un moyen de faire partager leur passion. Leur travail a été récompensé par de nombreux prix lors de concours photo nationaux et internationaux. Enfin, ils encadrent régulièrement des formations à la photographie souterraine à l’attention des spéléologues, notamment pour des fédérations étrangères (Iran, Mexique, Brésil, Suisse et Belgique).

Contacter Philippe Crochet, photographe du monde minéral et de la spéléologie